VEF Blog

Titre du blog : L'Ambassade
Auteur : l-ambassade
Date de création : 06-10-2012
 
posté le 07-10-2012 à 19:03:08

Signification du mot "Elohim"

Ah Elohim, chers Elohim, que de mensonges sur votre nom.


On vous a appelé « Dieu », invention tout droit sortie des maîtres de l’église.
Rares sont les bibles qui conservent le nom hébreu Elohim dans leurs écrits.
Seules les bibles d’André Chouraqui et d’Edouard Dhorme sont restées fidèles à votre nom.

Le mot dieu nous vient du latin deus, de la racine-base indo-européenne « dei- », luire, briller. Augmentée d'un suffixe dei-wo, elle indique le ciel lumineux, considéré comme une divinité.
Faut-il y voir le soleil divinisé au même titre que le dieu Ra du soleil ?
Ou pourquoi pas, la présence d’ovnis (les nuées de la bible) qui ont la particularité d’être très brillants dans le ciel.
De ce « Dei » lumineux, en tout cas, il n'est pas question ici d'Etre suprême qui régit l'univers.
Dei la lumière s’est transformé en Dieu tout puissant. Surprenante voltige des mots.

Elohim est un mot pluriel. Yahvé a révélé à Raël que cela voulait dire «Ceux qui sont venus du ciel », qui est bel et bien la traduction hébraïque.
Le singulier est Eloah. En araméen elah ou elaha; en syriaque aloho, en samaritain alahah, en arabe allah.
L'allongement de El, apparenté à l'akkadien ilu qui est un mot primitif pour désigner la divinité chez les anciens Sémites.

Certains exégètes se plaisent à dire qu’Elohim est un pluriel de majesté ou d’excellence.
C’est méconnaître ou travestir la langue hébraïque.

Jamais l’hébreu n’utilise le pluriel de majesté. Ce n'est pas dans leur tradition orale.
Vouloir transposer le « Nous » comme le faisait les rois de France pour parler d’eux-mêmes est une belle entorse aux us et coutumes de la langue sémitique.

D’autres répliqueront que ce pluriel réunit Jéhovah et Jésus sur la base d’un écrit figurant dans la bible à
Jean 17,5 : Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi de ta gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût. (Les Saintes Ecritures)
Ils peuvent rajouter, les anges, les archanges, l’armée des cieux. Bref il y a beaucoup de monde au ciel.
Le Dieu unique n’est pas si seul que ça. On ne s’ennuie pas là-haut.

L’explication est toute simple.
« Ceux qui sont venus du ciel », les Elohim, viennent d’une lointaine planète d’un autre système solaire.
Ils ont disposé plusieurs équipes de scientifiques sur notre terre et créé la vie en laboratoire, comme nous nous aimerions le faire sur la planète Mars.


C’est une loi chez l’être humain. Sa curiosité, son besoin de découverte et de création l’amène naturellement à sortir de sa planète et explorer le cosmos, découvrir, créer, reproduire.
 Vu l’immensité infinie de l’univers, l’infini du temps, les humanités apparaissent et disparaissent infiniment, selon leur niveau de conscience.